News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

L'INFARCTUS DU MYOCARDE

Définition
Quelques explications
Les symptomes
Comment faire le diagnostic?
Diagnostic de gravité et pronostic, les causes
Evolution et complications
Traitement médical
La coronarographie
Traitement par angioplastie
Traitement chirurgical
Surveillance et Conclusion


Publicité
COMMENT FAIRE LE DIAGNOSTIC D'UN INFARCTUS DU MYOCARDE ?

1 - Par l'examen clinique réalisé par le médecin

La tension artérielle est d'abord élevée et s'abaisse par la suite à des valeurs inférieures à la normale du sujet. Une tachycardie est fréquente au début.

Mais c'est surtout la douleur dans la poitrine qui oriente le médecin qui fera très rapidement réaliser un électrocardiogramme.

2 - L'électrocardiogramme

a- Succession des signes de l'électrocardiogramme

Grandes ondes T géantes positives rapidement remplacées par un sus-décalage du segment ST en dôme (ondes de Pardee).

Electrocardiogramme d'un infarctus en voie de constitution. Noter l'aspect en dôme du signal électrique, caractéristique.

Apparition entre la 12° et la 36° heure, parfois plus précocement, de l'onde Q qui correspond à une onde de nécrose, qui signe la mort d’une partie du muscle cardiaque.

Diminution progressive du sus-décalage du segment ST et négativation de l'onde T. Au stade cicatriciel ne persistent que l'onde Q et l'ischémie sous-épicardique (ondes T négatives).

L'évolution plus ou moins rapide des modifications de l'électrocardiogramme a une indication pronostic: l'apparition rapide de l'onde Q est de mauvais pronostic indiquant la mort des cellules cardiaques; par contre, la diminution rapide du sus-décalage et la négativation de l'onde T est de bon pronostic traduisant une reperfusion précoce du muscle du cœur.

b- Diagnostic de la localisation de l'infarctus

Selon la localisation de l'artère du cœur qui est bouchée, il existe grossièrement 3 topographies d'infarctus du myocarde : les infarctus antérieurs, les infarctus inférieurs et les infarctus de la paroi latérale du cœur.

L'association d'une douleur de la poitrine et de modifications caractéristiques de l'électrocardiogramme suffisent à poser le diagnostic (90% de fiabilité) d'infarctus du myocarde et a entreprendre le transport immédiat du patient vers une unité de soins intensifs de cardiologie.

3 - Les examens biologiques

Le dosage des enzymes du muscle du cœur possède à la fois une valeur diagnostic et pronostic:

Les CPK MB (creatin-phospho-kinase, enzymes sécrétées par les cellules du muscle du cœur lorsqu'elles meurent) sont très spécifiques comportant une élévation dès la 3° ou 4° heure avec normalisation vers la 36° heure. Ce dosage est de moins en moins souvent réalisé au profit de celui de la Troponine I.

La troponine I est une enzyme spécifique du myocarde et son élévation est très précoce (la plus précoce des enzymes). Malheureusement, sa spécificité n'est pas toujours très bonne, ce qui signifie que lorsque cette enzyme est élevée cela ne signe pas toujours l'existence d'un infarctus du myocarde.

La myoglobine est également une enzyme qui s'élève rapidement au cours de l'infarctus du myocarde mais elle n'est pas spécifique de cette affection.

Les transaminases (ASAT et ALAT, également sécrétées si un muscle meurt) s'élèvent vers la 36°heure et se normalisent en 4 à 6 jours.

Enfin, l'augmentation des LDH est plus tardive mais plus durable et permet parfois un diagnostic rétrospectif.

Chers lectrices, chers lecteurs,

De manière à améliorer la prise en charge des suites de l'infarctus du myocarde, l’équipe médicale e-Cardiologie vous propose de remplir le questionnaire suivant.

Vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête.

Par avance, nous vous remercions de votre participation.

Vous êtes... un homme      une femme
Quel est votre âge? ans
Votre taille... cm
Votre poids... kg
Votre e-mail... (vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête).
Dans quel pays vivez-vous?
1 - Depuis combien de temps avez-vous eu votre infarctus du myocarde?

moins d'un an

entre 1 et 2 ans

entre 2 et 5 ans

plus de 5 ans

2 - Avez-vous ressenti des douleurs lors de votre infarctus du myocarde? oui        non
3 - Si oui, quel a été le traitement de votre infarctus du myocarde, au moment ou celui-ci est apparu?

Administration de médicaments seuls

Mise en place d’un ballonnet et/ou d’un stent pour déboucher l’artère du cœur

4 - Avez-vous bénéficié de la réalisation d’un pontage?
oui        non 
5 - Quel est votre traitement actuel?
6 - Avez-vous actuellement des douleurs dans la poitrine? oui        non
7 - La survenue d’un infarctus du myocarde a-t-elle modifié vos habitudes de vie? oui        non
8 - Si oui (plusieurs réponses possibles) :

- Vous avez pris en charge vos facteurs de risque cardiovasculaire : arrêt du tabac, surveillance rigoureuse du diabète, surveillance et prise en charge d’un taux élevé de cholestérol, réduction d’une obésité...
oui        non


- Vous avez changé votre hygiène de vie : alimentation équilibrée, pratique du sport, période de sommeil respectées...
oui        non


- La survenue de l’infarctus du myocarde a dégradé votre qualité de vie au niveau physique.
oui        non


- La survenue de l’infarctus du myocarde a dégradé votre qualité de vie au niveau psychologique.
oui        non

9 - Avez-vous déjà eu un œdème aigu pulmonaire? oui        non
Merci d'avoir participé à notre enquête!


Dernière modification de cette fiche : 01/02/2014


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2014 Viviali    Contact