News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

L’INFARCTUS DU MYOCARDE

Définition
Quelques explications
Les symptomes
Comment faire le diagnostic?
Diagnostic de gravité et pronostic, les causes
Evolution et complications
Traitement médical
La coronarographie
Traitement par angioplastie
Traitement chirurgical
Surveillance et Conclusion


Publicité
SURVEILLANCE

La surveillance d'un infarctus du myocarde est stricte et biquotidienne en unité de soins intensifs dans un premier temps : examen clinique, surveillance de l’activité cardiaque, radiographie pulmonaire, électrocardiogramme, prise de sang.

La mobilisation passive puis active du patient est possible dès le 2° jour, à condition d'avoir obtenu une régularisation du rythme du cœur (absence de survenue d'extrasystole ventriculaire complexe ou de troubles du rythme ventriculaire) et en l’absence de complication.

Au-delà de la première semaine d'évolution favorable, une échographie cardiaque, un électrocardiogramme d'effort, la mesure de potentiels tardifs et un holter de l’électrocardiogramme durant 24 heures sont pratiqués afin de dépister une complication asymptomatique qui pourra être traitée pour son compte. Une scintigraphie cardiaque peut être pratiquée à distance de manière à rechercher des zones d'ischémie ou en cas de nouveaux symptômes.

Evidemment, l'éviction des facteurs de risque cardiovasculaire, en particulier le tabac, l'hypertension artérielle et un taux élevé de cholestérol qui ont pu être cachées pendant le séjour en réanimation, est impérative.

L'ordonnance de sortie comporte typiquement un béta-bloquant, de l'aspirine ou un anticoagulant (anti-vitamine K), et parfois un médicament de la classe des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) si la fonction de contraction du cœur est diminuée. Cette ordonnance doit également comprendre l'administration d'un traitement visant à abaisser le taux de cholestérol qui permet de stabiliser les plaques d'athérome au niveau des artères coronaires. Nous ne cesserons de le dire, mais ce traitement doit impérativement s'accompagner d'une lutte contre les facteurs de risque cardio-vasculaire et en particulier contre le tabagisme.

CONCLUSION

La conduite à tenir en cas d'infarctus du myocarde, que ce soit la conduite à tenir immédiate, précoce ou tardive, est actuellement bien codifiée. En particulier, la prise en charge des complications précoces est primordiale et justifie d'une surveillance attentive en unités de soins intensifs de cardiologie.

Les traitements thrombolytiques permettent une reperfusion précoce du muscle du cœur, de même que la réalisation d’une angioplastie ces traitements ayant transformé le pronostic de l’infarctus du myocarde. De ces faits, la mortalité de la phase aiguë de l'infarctus du myocarde est passée de 20 à 10% en 20 ans.

De plus, le traitement chirurgical ne cesse de faire des progrès, de même que le traitement médical. Seule la prise en charge de certains facteurs de risque cardio-vasculaire, comme le tabagisme, est encore très difficile à obtenir de la part de certains patients.

Chers lectrices, chers lecteurs,

De manière à améliorer la prise en charge des suites de l'infarctus du myocarde, l’équipe médicale e-Cardiologie vous propose de remplir le questionnaire suivant.

Vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête.

Par avance, nous vous remercions de votre participation.

Vous êtes... un homme      une femme
Quel est votre âge? ans
Votre taille... cm
Votre poids... kg
Votre e-mail... (vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête).
Dans quel pays vivez-vous?
1 - Depuis combien de temps avez-vous eu votre infarctus du myocarde?

moins d'un an

entre 1 et 2 ans

entre 2 et 5 ans

plus de 5 ans

2 - Avez-vous ressenti des douleurs lors de votre infarctus du myocarde? oui        non
3 - Si oui, quel a été le traitement de votre infarctus du myocarde, au moment ou celui-ci est apparu?

Administration de médicaments seuls

Mise en place d’un ballonnet et/ou d’un stent pour déboucher l’artère du cœur

4 - Avez-vous bénéficié de la réalisation d’un pontage?
oui        non 
5 - Quel est votre traitement actuel?
6 - Avez-vous actuellement des douleurs dans la poitrine? oui        non
7 - La survenue d’un infarctus du myocarde a-t-elle modifié vos habitudes de vie? oui        non
8 - Si oui (plusieurs réponses possibles) :

- Vous avez pris en charge vos facteurs de risque cardiovasculaire : arrêt du tabac, surveillance rigoureuse du diabète, surveillance et prise en charge d’un taux élevé de cholestérol, réduction d’une obésité...
oui        non


- Vous avez changé votre hygiène de vie : alimentation équilibrée, pratique du sport, période de sommeil respectées...
oui        non


- La survenue de l’infarctus du myocarde a dégradé votre qualité de vie au niveau physique.
oui        non


- La survenue de l’infarctus du myocarde a dégradé votre qualité de vie au niveau psychologique.
oui        non

9 - Avez-vous déjà eu un œdème aigu pulmonaire? oui        non
Merci d'avoir participé à notre enquête!


Dernière modification de cette fiche : 27/08/2008


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2014 Viviali    Contact