News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Examens de cardiologie

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les examens de cardiologie

LA CORONAROGRAPHIE

Description de la technique
Conditions d'examen
Résultats
Indications


Publicité
Afin de visualiser l’obstacle localisé sur l’artère du cœur responsable de l’infarctus par exemple, il est nécessaire d’analyser cette artère mais également l’ensemble des artères coronaires (artères du cœur) au cours d’un examen radiologique dont le principe est d’injecter directement dans les artères du cœur un produit radiologique faisant apparaître un contraste visible sur une radiographie.

La coronarographie, qui signifie textuellement la "radiographie des artères coronaires", est un examen qui nécessite de ponctionner une artère d’un membre afin de pouvoir introduire un tuyau par lequel sera injecté un produit opaque aux rayons X, directement dans les artères coronaires.

Cet examen est généralement indolore. Il dure de 15 à 20 minutes et son résultat est immédiat.

Les risques sont relativement rares, de l’ordre de 3 à 5 complications pour 1000 examens réalisés et correspondent à un infarctus du myocarde massif, à des accidents vasculaires cérébraux et à des embolies dans les membres.

DESCRIPTION DE LA TECHNIQUE

Afin d’injecter ce produit dans les artères coronaires, il est impératif d’introduire un tuyau creux jusqu’à leur origine, c’est-à-dire dans l’aorte (artère qui sort du cœur), pratiquement au niveau du cœur.

Ainsi, ce tuyau est introduit par une artère (fémorale ou radiale), puis chemine dans le réseau artériel jusqu’à l’aorte rejoignant ainsi l’origine des artères coronaires.

Mise en place de l’introducteur

La première étape de ce travail consiste, après anesthésie locale, à ponctionner une artère d’un membre de manière à mettre en place un tuyau de gros calibre qui constitue en fait un introducteur.

L’artère située au pli de l’aine, l’artère fémorale, ou celle située au niveau du poignet (artère radiale), est choisie pour réaliser cet examen.

L'introducteur est mis en place dans l'artère du pli de l'aine (artère fémorale).

Passage du tuyau par l’introducteur

Une fois l’introducteur mis en place dans l’artère (geste généralement indolore), le tuyau qui va servir à injecter le produit de contraste radiologique est introduit dans l’artère, puis acheminée dans l’aorte jusqu’au niveau du point de départ des artères coronaires.

Après avoir ponctionné l’artère du pli de l’aine, le médecin place un guide dans l’artère.

Ce tuyau sera placé à l’origine de l’artère coronaire localisée du coté droit du cœur, puis le produit de contraste radiologique sera injecté très rapidement, de manière à opacifier cette artère. De façon concomitante, un film radiologique est enregistré et permet d’observer l’ensemble de l’artère coronaire droite.

Puis, le tuyau est retourné et placé à l’origine de l’artère coronaire gauche. Les séquences sont alors identiques à celles décrites pour l’artère coronaire droite.


Dernière modification de cette fiche : 25/08/2008


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2014 Viviali    Contact