News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Examens de cardiologie

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les examens de cardiologie

L’ARTERIOGRAPHIE

Déroulement pratique de l'examen
Résultats
Indications
Complications



Publicité
L’artériographie est un examen radiologique dont le but est de visualiser les artères.

Cet examen nécessite l’injection dans les artères d’un produit opaque aux rayons X de manière à pouvoir bien visualiser l’ensemble du réseau artériel.

L’artériographie peut être réalisée au niveau des artères des membres supérieurs, des membres inférieurs et des artères de la tête.

Il s’agit d’un examen invasif, pouvant être responsable de complications qui sont rares. Cet examen est généralement indolore. Il dure de 15 à 20 minutes en moyenne mais peut être plus long selon les artères étudiées et les procédures techniques. Son résultat est immédiat.

DEROULEMENT PRATIQUE DE L’EXAMEN

Afin d’injecter ce produit dans les artères, il est impératif d’introduire un tuyau creux jusqu’à leur niveau de manière à ce que le produit opaque aux rayons X puisse être injecté. Ainsi, ce tuyau est introduit par une artère, puis chemine dans le réseau artériel jusqu’au niveau ou les médecins désirent réaliser une exploration.

- Conditions d’examen

Le médecin s’assure que son patient n’est pas allergique à l’iode en particuliers car, dans ce cas, il devra lui administrer des médicaments anti-allergiques tels que les corticoïdes et les anti-histaminiques (la veille de l’examen).

Des médicaments contre l’angoisse sont parfois administrés juste avant la réalisation de l’artériographie, le malade est à jeun et les traitements anti-coagulants sont de préférence arrêtés.

Lors de la réalisation de l’artériographie, le malade est nu, en position allongée sur le dos.

- Mise en place de l’introducteur

La première étape de ce travail consiste, après anesthésie locale, à ponctionner une artère d’un membre de manière à mettre en place un tuyau de gros calibre qui constitue en fait un introducteur.

L’artère située au pli de l’aine, l’artère fémorale, est souvent choisie pour réaliser une artériographie des membres inférieurs ou des artères de la tête. Parfois (et de plus en plus souvent), l’artère radiale (artère du bras) peut être utilisée.

Mise en place de l’introducteur dans l’artère fémorale au pli de l’aine.

- Passage du tuyau par l’introducteur

Une fois l’introducteur mis en place dans l’artère (geste généralement indolore), le tuyau qui va servir à injecter le produit de contraste radiologique est introduit dans l’artère par cet introducteur puis acheminé au niveau de l’artère malade.

Une fois en place, le produit de contraste radiologique sera injecté très rapidement, de manière à opacifier cette artère. De façon concomitante, un film radiologique est enregistré et permet d’observer l’ensemble de l’artère.

Une fois l’examen terminé, le médecin retire l’ensemble du matériel ou laisse parfois l’introducteur en place.

Une compression de l’artère est réalisée durant 10 à 30 minutes de manière à ce que le sang ne ressorte pas ce qui permet d’éviter la constitution d’un hématome.


Dernière modification de cette fiche : 25/08/2008


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact