News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 

  Partager


 
Publicité 
 
   

STRESS & COEUR

Introduction
Qu'est-ce que l'émotion pour le psychiatre?
La personalité des personnes ayant de l'hypertension artérielle
Le profil psychologique des personnes pouvant avoir une atteinte des artères coronaires
Existe-t-il des profils psychologiques "protecteurs" de la survenue de maladies cardiovasculaires?
La dépression et les maladies cardiovasculaires
Effet du stress
Effet de la dépression sur les maladies cardiovasculaires
Effet des maladies cardiovasculaires sur l'apparition d'une dépression
Impact de la dépression chez les sujets présentant une maladie cardiovasculaires et effet du traitement anti-dépresseur

EFFET DE LA DEPRESSION SUR LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

- Sur la mortalité et l’apparition de maladie cardiovasculaire

De très nombreuses études médicales se sont attachées à analyser la relation entre la dépression et la survenue de maladie cardiovasculaire, le principal problème lors de la lecture ou de l’interprétation de ces essais étant que la dépression est souvent associée à l’existence de facteurs cardiovasculaires (comme la consommation de tabac par exemple) ou encore à des conditions de vie peu favorables, ce qui rend les résultats moins visibles.

Une étude réalisée par le Dr Lespérance publiée dans une importante revue de cardiologie en 2002 ("Circulation") a permis de montrer que les patients porteurs d’une maladie des artères du cœur (coronaropathie) et qui ont un syndrome dépressif présente un risque de mortalité et de morbidité (possibilité de voir survenir une maladie) cardiovasculaire plus importante par rapport aux patients qui n’ont pas de syndrome dépressif. De plus, ces résultats sont proportionnels à l’intensité du syndrome dépressif. Ainsi, la morbi-mortalité cardiovasculaire est de 5% à 5 ans pour des patients ayant une maladie des artères coronaires et un syndrome dépressif de faible intensité, alors qu’elle est de 25% pour les patients présentant une dépression grave.

Une étude publiée dans le "Lancet" en 1996 par le Dr Denollet montre même que l’existence d’un syndrome dépressif est aussi importante (voir plus!) que les paramètres cardiologiques en termes de mortalité totale (cardiovasculaire et autre) chez les patients porteurs d’une maladie des artères du cœur.

- Effet de la dépression sur l’impuissance sexuelle



Publicité
L’existence d’un syndrome dépressif est fréquemment associé à l’existence, chez l’homme, à une impuissance sexuelle. La femme est également concernée par cette inhibition sexuelle se plaignant fréquemment d’un manque de plaisir sexuel.

Cette impuissance sexuelle va contribuer à pérenniser l’existence d’un syndrome dépressif qui a son tour a une influence négative sur le système cardiovasculaire. Les facteurs extérieurs jouent un rôle important dans la genèse de cette association morbide entre le syndrome dépressif, la dysfonction érectile et l’existence de maladies cardiovasculaires. Ces facteurs sont le mode de vie, la prise de médicaments, l’existence d’une maladie autre que cardiovasculaire, sans oublier l’importante composante psycho-sociale.

- Effet de la dépression sur la survenue d’arythmies cardiaque graves (de type "ventriculaire")

Une étude très intéressante publiée par le Dr Whang et ses collaborateurs en 2005 dans le « Journal of the American College of Cardiology » a permis de démontrer que les patients déprimés porteurs d’un défibrillateur automatique implantable mis en place pour la survenue d’arythmies cardiaque graves dans un contexte de maladie des artères du cœur, avaient tendance a recevoir plus de chocs électriques appropriés par rapport aux sujets n’étant pas déprimés.

Ceci signifie que les patients déprimés ont présenté plus d’arythmies graves que les patients non déprimés.


Dernière modification de cette fiche : 22/02/2006


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact