News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

ISCHEMIE AIGUE DES MEMBRES INFERIEURS: MANQUE D’APPORT DE SANG AU NIVEAU DES MEMBRES INFERIEURS

Définition, Quelques explications
Les symptomes
Comment faire le diagnostic?
Les causes
Traitement, Conclusion



Publicité
COMMENT ETABLIR LE DIAGNOSTIC DE MANQUE D’APPORT EN SANG AU NIVEAU DES MEMBRES ?

1 - A l’aide de l’examen clinique réalisé par le médecin

Le médecin réalise un examen clinique minutieux à la recherche des symptômes mentionnés ci-dessus.

En particulier, il recherche une perte de la sensibilité et de la motricité du membre inférieur. Il recherche également les pouls des membres inférieurs qui disparaissent lorsque l’artère est bouchée.

2 - La réalisation de l’échographie-doppler des membres inférieurs

Très rapidement, le médecin réalise un examen indolore qui consiste à voir les artères à l’aide d’ultrasons, et à en mesurer le flux sanguin. Cet examen est appelé echographie-doppler des membres inférieurs.

L’échographie permet d’observer l’artère et le doppler permet au médecin d’en enregistrer le flux. Ainsi, lorsque la circulation du sang est interrompue cet examen peut facilement faire le diagnostic et préciser la zone ou se situe l’obstruction.

Les appareils permettant de réaliser une échographie Doppler artérielle des membres inférieurs sont actuellement très performants. Ils permettent de localiser précisément le lieu de l’obstruction artérielle et d’évaluer l’état de l’ensemble du réseau artériel en aval ou en amont de l’obstruction.

Parfois, cet examen réalisé seul suffit au chirurgien pour porter l’indication de désobstruction d’une artère.

3 - L'artériographie

Parfois, surtout avant une intervention chirurgicale, le médecin doit réaliser une radiographie précise de l’ensemble du réseau artériel. Pour cela, il doit injecter dans les artères un produit opaque aux rayons X et prendre alors des radiographies. Cet examen s’appelle une artériographie, qui signifie textuellement « radiographie de l’artère ».

Du point de vue de sa réalisation pratique, le médecin introduit un tuyau dans une artère accessible à une piqûre telle que l’artère du pli de l’aine par exemple. Puis, le tuyau est placé dans l’artère aorte dans laquelle le produit opaque aux rayons X est administré. Des radiographies des artères des jambes sont alors immédiatement réalisées.

Le lieu exact de l’obstacle sur l’artère est alors bien identifié.

L’artériographie est alors en mesure :

- D’affirmer le caractère unique ou multiple des occlusions artérielles ;

- D’en préciser le siège exact ;

- De caractériser le type d'oblitération: arrêt cupuliforme en regard d'une bifurcation dans l'embolie, arrêt effilé et irrégulier, de siège variable lors de la présence d’un caillot.

Cet examen permet également d’observer le reste du réseau artériel au niveau des membres inférieurs. Par ailleurs, c’est au cours de cet examen que l’artère peut être débouchée à l’aide de techniques instrumentales endovasculaires.


Dernière modification de cette fiche : 23/02/2014


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact