News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

RETRECISSEMENT DES ARTERES CAROTIDES

Définition
Quelques explications
Les symptomes
Comment établir le diagnostic?
Les causes et complications
Traitement, Conclusion


Publicité
COMMENT ETABLIR LE DIAGNOSTIC ?

1 - A l’aide de l’examen clinique réalisé par le médecin

Lors de sa consultation, le médecin ausculte les artères carotides et peut ainsi constater l’existence d’un souffle.

Celui-ci est généralement localisé au niveau de ces artères et il peut être de forte intensité.

Dans ce cas, le médecin demande rapidement la réalisation d’une échographie-doppler des artères du cou.

2 - L’échographie-doppler des vaisseaux du cou

Cet examen consiste à visualiser les artères du cou à l’aide d’ultrasons émis par un appareil d’échographie (voir fiche échographie-doppler des artères).

Il s’agit d’un examen indolore, d’une durée de 15 à 30 minutes.

Le médecin pourra ainsi visualiser les parois de l’artère carotide, et la bifurcation carotide interne-carotide externe qui est souvent le lieu privilégié pour les plaques d’athérome. Le médecin échographiste visualisera l'ensemble des vaisseaux du cou ainsi que les artères sous clavières. Les vaisseaux artériels postérieurs (artères vertébrales) seront également visualisés. En cas ou une carotide serait bouchée, le médecin procédera également à l'analyse de l'artère ophtalmique située dans l’œil.

Le médecin repère donc les plaques d’athérome, en précisant leur position exacte, leur homogénéité et le degré de rétrécissement.

Le doppler quantifie la vitesse du sang et évalue un rétrécissement. Plus la vitesse est élevée au niveau d’un rétrécissement et plus celui-ci est important. Les médecins concluent alors que le rétrécissement est "hémodynamiquement significatif".

3- L’angio-scanner des vaisseaux du cou

Les vaisseaux du cou peuvent également être visualisés par la réalisation d’un scanner injecté, à l’aide d’un produit de contraste. Cet examen permet de visualiser l’ensemble du réseau artériel des vaisseaux du cou en un seul temps, de façon instantanée.

Une quantification du rétrécissement artériel est possible, sous réserve que les plaques d’athérome ne soient pas trop épaisses et remaniées car dans ce cas un important artéfact est crée et empèche l’analyse précise du vaisseau.

4 - L’angiographie IRM des vaisseaux du cou

De plus en plus pratiqué, cet examen non invasif est basé sur la réalisation d’une IRM après injection d’un produit radiologique de contraste. Cet examen donne de très bons résultats mais l’existence d’artéfacts ne permet pas toujours de conclure avec certitude.

Néanmoins, les progrès technologiques permettent actuellement d'obtenir des images des artères carotides et vertébrales de bonne qualité, ce qui autorise d'analyser un rétrécissement au niveau d'une artère carotide avec précision au niveau anatomique. En revanche, aucune information fonctionnelle n'est donnée par cet examen.

L'I.R.M. cérébrale et des vaisseaux du cou à l'énorme avantage d'être un examen non invasif qui sera réalisé en un seul temps à la fois pour l'analyse du cerveau mais également pour celle des vaisseaux du cou.

5 - L’artériographie des artères du cou

Cet examen consiste à visualiser les artères du cou en y injectant un produit radiologique opaque aux rayons X. Cet examen est pratiqué actuellement de façon de plus en plus rare du fait de la réalisation d'une I.R.M. cérébrale et des vaisseaux du cou, ainsi que de l'excellente qualité des appareils d'échographie Doppler modernes.

L’artériographie permet de visualiser directement l’artère, d’analyser les parois et le contenu. Le rétrécissement de l’artère peut être très bien visualisé.

Cet examen est parfois demandé par le chirurgien avant une opération.

Dernière modification de cette fiche : 22/06/2014


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2014 Viviali    Contact