News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

LA PERICARDITE AIGUE

Définition
Les symptomes
Comment établir le diagnostic?
Le diagnostic de gravité
Les causes de péricardite
Evolution, Traitement, Conclusion



Publicité
EVOLUTION

Le mode évolutif le plus fréquent de la péricardite virale, et post-infarctus, est la régression spontanée ou sous traitement au bout de quelques jours ou semaines.

Une évolution traînante justifie la recherche d'une cause par biopsie chirurgicale du péricarde.

Dans 15 à 25% des cas des péricardites virales, on observe des rechutes parfois sur de nombreuses années.

TRAITEMENT

1 - But

Faire régresser la péricardite en luttant contre l'inflammation.

2 - Moyens

a- Médicaux

Le repos ;

L'aspirine et les Anti-inflammatoires non stéroïdiens ;

Les corticoïdes ;

Le traitement antituberculeux si la tuberculose est responsable de la péricardite.

b- Chirurgicaux

L’ouverture du péricarde et l’ablation d’une partie du péricarde.

3 - Indications

L'aspirine est prescrite à titre d’anti-douleur et à titre d’anti-inflammatoire (3 à 4 grammes/jour) seulement en cas de syndrome inflammatoire important. Un Anti-inflammatoire non stéroïdien serait peut-être plus indiqué dans ce cas.

Les rechutes sont prévenues par l'aspirine 3 à 6 grammes/jour ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens en particuliers la colchicine. Il n'est pas rare dans les formes résistantes d'associer un traitement par aspirine avec de la colchicine.

La péricardectomie est parfois nécessaire pour venir à bout des rechutes et permet en plus de réaliser des biopsies péricardique, ce qui permet parfois d'avoir le diagnostic étiologique de la péricardite. De plus, la péricardectomie est souvent associée à la réalisation d'une péricardoscopie qui permet de visualiser l'intérieur du péricarde et de pratiquer des biopsies dirigées sur des zones de lésions pathologiques.

Les corticoïdes sont réservés aux formes alarmantes et à certaines causes, à la posologie rapidement dégressive de 0,5 mg/kg.

Dans les formes traînantes, un traitement antituberculeux d'épreuve peut être entrepris, même en l'absence de preuve formelle.

4 - Résultats

Ils sont habituellement bons dans la péricardite virale qui reste la cause prédominante. Le traitement n'agit pas dans les autres cas. La péricardite des collagénoses, de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme articulaire aigu régresse rapidement avec le traitement par corticoïdes.

5 - Surveillance

Les éléments utiles au diagnostic servent également à réaliser la surveillance: L’examen clinique par le médecin, les prises de sang, l’électrocardiogramme et les échographies cardiaque seront régulièrement réalisées.

Le repos prolongé au lit est indiqué car une fatigue persistante est fréquente. L'épanchement régresse d'autant plus vite qu'il s'est constitué rapidement et abondamment.

Le traitement par l'aspirine dure un mois au total en diminuant progressivement la dose quotidienne de 500 mg/semaine. En cas de rechute la colchicine est systématiquement associée à l’aspirine.

CONCLUSION

La péricardite est le plus souvent due à une cause virale. A côté de cette forme existent plusieurs autres causes qu'il faut redouter, parmi lesquelles la tuberculose et les cancers. Le diagnostic exact de la cause est parfois très difficile.


Dernière modification de cette fiche : 28/08/2008


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact