News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

L’HYPERTENSION ARTERIELLE DE L’ADULTE

Définition
Qui est concerné par l'hypertension artérielle?
Les complications de l'hypertension artérielle
Les causes de l'hypertension artérielle
La mesure de la pression artérielle
Les valeurs de l'hypertension artérielle
Que faire en cas d'hypertension artérielle?
Que faire pour le suivi d'une hypertension artérielle? Conclusion



Publicité
QUE FAIRE POUR LE SUIVI D'UNE HYPERTENSION ARTERIELLE?

1 - Contrôler la pression artérielle à l'aide du médecin: le suivi

La mesure de la pression artérielle par le médecin reste essentielle pour le suivi d'une hypertension artérielle.

Celui-ci s'assure, en particulier, que l'objectif de pression artérielle soit atteint et que les traitements soient bien tolérés.

Au début, lorsque l'hypertension n'est pas équilibrée, le médecin peut mesurer la pression artérielle une fois par mois, puis espace les visites au fur et à mesure tous les 3 à 6 mois. Il réalise un examen clinique complet tous les ans à la recherche de complications de l'hypertension artérielle, de même qu'une analyse d'urine à l'aide d'une bandelette et le dosage de la créatinine dans le sang.

Par ailleurs, il réalise des prises de sang à la recherche d'autres facteurs de risque cardiovasculaire (cholestérol, diabète), tous les ans si les résultats initiaux sont mauvais ou tous les trois ans dans les autres cas.

Un électrocardiogramme et éventuellement une échographie cardiaque ne sont réalisées que si une complication cardiaque est suspectée par le médecin (mais l’électrocardiogramme fait parti du bilan initial).

Le traitement de l'hypertension artérielle est un traitement à long terme qui peut néanmoins être progressivement diminué si des effets secondaires sont perçus et/ou la tension artérielle bien contrôlée. Le médecin doit alors utilisé un carnet de suivi pour contrôler les variations de pression artérielle en fonction de la diminution des traitements.

Cette possibilité ne peut être envisagée que si le médecin peut suivre très régulièrement son malade car une majorité de sujets hypertendus qui diminuent leur traitement anti-hypertenseur deviennent à nouveau hypertendus au bout de 1 an. Il convient donc de ne jamais arrêter brutalement un traitement anti-hypertenseur, en particulier les traitements par les béta-bloquants et les anti-hypertenseurs centraux. Cette diminution progressive du traitement s'accompagne de conseils sur l'hygiène et la diététique, et impose une surveillance très stricte.

2 - Contrôler la pression artérielle soi-même par un appareil d'automesure

De nombreuses études ont démontré que le contrôle à la maison de la pression artérielle permettait une meilleure prise en charge de cette maladie. Ainsi, l'hypertendu prend plus régulièrement son traitement et prévient son médecin en cas de poussée d'hypertension artérielle, ce qui limite considérablement les complications de cette maladie.

Tensiomètre de poignet.

Actuellement, certains matériels d'auto-mesure sont faciles d'utilisation car ils sont totalement automatiques. Il convient donc d'éviter l'utilisation de matériel non automatique, ceux qui comprennent un stéthoscope par exemple.

La mesure de la pression artérielle étant réalisée de façon conventionnelle au niveau du bras, il est souhaitable d'utiliser des matériels d'auto-mesure qui respectent ce site de mesure. Les études techniques de validation ont été réalisées à l'aide de matériel d'auto-mesure qui prennent la pression artérielle au niveau du bras, et non au niveau du poignet ou du doigt.

Les mesures à domicile seront réalisées dans un endroit calme, en dehors de toute période de stress, en position assise, le brassard à la hauteur de la poitrine. Une série de trois mesures est réalisée et seule la moyenne des deux dernières mesures doit être prise en compte. Par exemple, si la pression mesurée est de 15/10 pour la première mesure, 14/9 pour la deuxième et 13/8 pour la troisième, il faut éliminer la première et la moyenne des deux autres est donc de 13,5/8,5. Cette technique n’est toutefois pas utilisée par toutes les équipes.

Ces mesures doivent être effectuées le matin et le soir, par période de 5 jours renouvelables tous les mois par exemple. Il est impératif de noter la valeur de la pression sur un carnet de suivi.

Néanmoins, ce type de matériel permet également de contrôler la pression artérielle en cas d'apparition de symptômes tels que des maux de tête ou un saignement de nez, faisant alors redouter une poussée d'hypertension artérielle.

La valeur de pression artérielle au-delà de laquelle les médecins définissent une hypertension artérielle est de 135/85 millimètres de mercure (13,5/8,5). Cette valeur est légèrement inférieure à celle établie lorsque la mesure est effectuée au cabinet du médecin.

Régulièrement, il faut faire contrôler la fiabilité de votre appareil, soit en l'adressant au constructeur soit en l’amenant chez votre médecin qui prendra simultanément la pression artérielle avec votre appareil et à l'aide de son brassard et de son stéthoscope. Cette précaution est indispensable pour éviter bien des erreurs et des angoisses!

3- Parfois, une mesure de la pression artérielle durant 24 heures est nécessaire

Dans le cadre du suivi d'une hypertension artérielle, le médecin a parfois recours à la réalisation d'une mesure de la pression artérielle durant 24 heures. Les principales indications de cet examen sont l'évaluation de l'efficacité du traitement, la recherche d'un déséquilibre de l'hypertension artérielle, et enfin, la recherche d'une hypotension artérielle induite par les médicaments.

Les mesures sont réalisées classiquement toutes les 15 minutes le jour et 30 minutes la nuit. Vous avez la possibilité de déclencher vous-même une mesure de la pression artérielle, si vous ressentez un symptôme par exemple. Il est donc très important que la personne qui vous met en place l'appareil vous explique comment déclencher une mesure de la pression artérielle.

CONCLUSION

L’hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire qui évolue à bas bruit et qu’il ne faut absolument pas négliger.

Il est important de bien suivre son traitement, durant de très nombreuses années (voir à vie), et de ne pas l’arrêter brutalement. Pour bien surveiller sa tension artérielle, vous avez la possibilité d’utiliser à domicile un appareil d’automesure de la pression artérielle, en accord avec votre médecin.

Pour plus d'informations sur l'hypertension artérielle visitez Hypertension Online.


Dernière modification de cette fiche : 19/01/2014


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact