News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

L’ENDOCARDITE INFECTIEUSE

Définition
Quelques explications
Les symptomes
Comment établir le diagnostic?
La gravité, les causes
Les différentes formes de l'endocardite infectieuse
Evolution
Traitement, Conclusion



Publicité
LA GRAVITE DE L’ENDOCARDITE INFECTIEUSE

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour l'évaluation de la gravité de la maladie:

* L'état cardio-vasculaire est apprécié d’après l’examen clinique réalisé par le médecin et sur l'échographie cardiaque ;

* L'état septique est apprécié sur l'importance de la fièvre, de l'altération de l’état général et les éventuelles localisations septiques secondaires. Certains germes sont associés à un pronostic plus sévère.

LES CAUSES DE L’ENDOCARDITE INFECTIEUSE

1 - Diagnostic de la porte d'entrée infectieuse

Une porte d'entrée stomatologique est classique, plus particulièrement les soins dentaires touchant le parodonte. Ailleurs, ce peut être une cause ORL, urologique, biliaire ou digestive, gynécologique ou cutanée.

Les autres portes d'entrée sont dues à des manœuvres instrumentales (réanimation, endoscopie, chirurgie cardiaque en particulier mise en place d'une prothèse valvulaire) ou d'autres situations tels que celle du toxicomane par voie intra-veineuse, ou une immunodépression (SIDA).

L'identification de la porte d'entrée oriente le diagnostic bactériologique.

La porte d'entrée doit être éradiquée pour éviter la pérennisation de l'endocardite infectieuse: antécédents de soins dentaires et d'effraction cutanée, examen stomatologique, examen ORL avec radiographie des sinus et panoramique dentaire, examen cutanée complet, examen de l’appareil urinaire. De fait avec ce bilan, la porte d'entrée est localisée dans 2/3 des cas.

2 - Diagnostic bactériologique

Le diagnostic bactériologique sera apporté par la réalisation d’hémocultures (culture infectieuse du sang) qui devront être nombreuses (9 au minimum).

Les streptocoques sont les germes les plus souvent incriminés dans les endocardites infectieuses (70 à 90%). Dans 40 à 50% des cas, il s'agit d'un streptocoque non-groupable (S sanguis, S mitis, S mutans). Dans 10 à 20% des cas, c'est un streptocoque du groupe D (S fecalis, S bovis). Le pneumocoque mérite une attention particulière étant données les lésions très destructrices qu'il entraîne.

Viennent en deuxième position les endocardites infectieuses à staphylocoque dans 20% des cas, essentiellement dues à staphylocoque aureus et epidermidis. On les retrouve souvent associé à un terrain: chirurgie cardiaque ou toxicomanie.

Les germes bacilles gram négatifs représentent 5 à 10% des germes isolés. Les champignons, Candida albicans en tête, ne sont en cause que dans 1 à 2 % des cas. Les endocardites infectieuses à Rickettsie, particulièrement Coxiella burnetti agent de la fièvre Q, ne connaissent de certitude diagnostic que lors de la réalisation de leur sérologie.

Les endocardites infectieuses à hémocultures négatives (5 %) sont souvent le fait d'un traitement antibiotique préalable, d'un streptocoque à croissance lente ou de microorganismes rares nécessitant un milieu spécial pour se développer.


Dernière modification de cette fiche : 28/08/2008


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact