News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

LE BLOC AURICULO-VENTRICULAIRE

Définition, Quelques explications
Les symptomes
Comment établir le diagnostic?
Causes, Complications
Traitement



Publicité
LE TRAITEMENT

1 - But

Il convient de distinguer le traitement aigu, et le traitement de fond de la maladie.

2 - Moyens

- Traitement médical

L'isoprénaline (Isuprel®) se prescrit à la dose de 0,2 à 10mg/j, en pratique 5 ampoules dans 250cc de G5% au pousse seringue électrique (PSE), dose à adapter à l'efficacité. En cas situation urgente, la voie sous-cutanée peut être utilisée. La surveillance de l’activité du cœur et de la tension artérielle sont obligatoires.

- Mise en place d’un stimulateur cardiaque (pace-maker)

3 modes de stimulation de sophistication croissante sont utilisés:

- le mode mono-chambre ventriculaire ou VVI qui détecte l'activité ventriculaire et en cas de pause stimule le ventricule à une fréquence programmable mais invariable. Ces stimulateurs cardiaques sont de plus en plus rares au profit des stimulateurs cardiaques mono chambre ventriculaire à fréquence asservie,

- le mode mono-chambre ventriculaire à fréquence asservie ou VVI-R adapte la fréquence de stimulation aux variations d'un signal biologique comme la fréquence respiratoire, la température... qui donne un indicateur fidèle de l'activité du sujet. L'adaptation à l'effort est quasi-physiologique,

- le mode double-chambre ou DDD est relié à 2 électrodes, auriculaire et ventriculaire. Il détecte l'activité auriculaire spontanée puis déclenche avec un délai variable auriculo-ventriculaire une stimulation ventriculaire. Ces stimulateurs cardiaques peuvent également être pourvu d'un capteur d'asservissement permettant de faire varier la fréquence cardiaque en fonction des besoins physiologiques du patient. Cette adaptation physiologique se fait par la modification de la fréquence cardiaque en augmentant la stimulation au niveau de l'oreillette.

3 - Indications

a- traitement d'un arrêt cardiaque

Le coup de poing sur le sternum permet dans la majorité des cas de relancer l'activité cardiaque. Dans le cas contraire, le massage cardiaque externe et la ventilation concomitantes sont requis.
L'électrostimulation est indiquée dans les suites, à l'aide d'une sonde d'entraînement au niveau du ventricule droit, ou par stimulation électrique du cœur au travers de la paroi thoracique.

b- traitement d'une tachycardie

Ces tachycardies sont spontanément résolutives dans la majorité des cas. Un accès prolongé ou la transformation en fibrillation ventriculaire requiert un choc électrique externe rapide.
La prévention des récidives repose sur une électrostimulation provisoire en attendant l'efficacité de la perfusion intra-veineuse d'isoprénaline (Isuprel®) qui accélère le rythme du cœur.

c- traitement d'un bloc auriculo-ventriculaire aigu: électrostimulation provisoire (pace-maker provisoire)

L'électrostimulation provisoire ne se discute pas dans les blocs auriculo-ventriculaire de haut degré, les blocs auriculo-ventriculaire sur infarctus du myocarde antéro-septal et ceux qui sont mal tolérés.

d- traitement d'un bloc auriculo-ventriculaire chronique: électrostimulation définitive (mise en place d’un pace-maker) si une relation de cause à effet a été établie

Les blocs auriculo-ventriculaire de 2°degré associés à des symptômes, et tous les blocs auriculo-ventriculaire de 3° degré relèvent d'une électrostimulation définitive.
Dans les autres cas, l'abstention thérapeutique est la règle.

Le choix du mode de stimulation est fonction du terrain, du caractère paroxystique ou permanent du bloc auriculo-ventriculaire, de l'activité auriculaire et d'une éventuelle maladie du cœur associée:

- bloc auriculo-ventriculaire paroxystique VVI simple et rythme d'échappement lent
- bloc auriculo-ventriculaire et fibrillation auriculaire ou de haut degré sur cœur sain VVI-R
- bloc auriculo-ventriculaire de haut degré sur cœur pathologique VDD-DDD si la fonction sinusale est conservée

4 - Résultats

On observe la régression des symptômes, l'amélioration ou la stabilisation d'une insuffisance cardiaque et l'annulation du risque de mort subite

5 - Surveillance

Elle est effectuée à intervalles réguliers par le cardiologue qui a porté l'indication et celui qui a placé le stimulateur: le premier s'assure que la maladie cardiaque ou le facteur causal est bien équilibré ou réduit, l'autre s'assure que le pace-maker fonctionne bien. Le changement du stimulateur se fait à intervalles réguliers dépendant de la longévité de la pile (généralement compris entre 5 et 10 ans).


Dernière modification de cette fiche : 24/12/2013



Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact