News     Livres     Forum     Associations     Petites annonces     Stress et coeur   
 
 
 Maladies cardiovasculaires

  Partager


 
Publicité 
 
   

Les maladies cardio-vasculaires

ANEVRYSME DE L’AORTE ABDOMINALE

Définition, Quelques explications
Les symptomes
Que constate le médecin, Comment établir le diagnostic?
Le bilan opératoire
Complications
Causes
Forme clinique, Evolution, Pronostic
Traitement, Conclusion



Publicité
UNE FOIS LE DIAGNOSTIC ETABLIT UN BILAN OPERATOIRE S’IMPOSE

1- Le bilan local

Il est réalisé avec l’aide de l’échographie doppler de l’aorte et surtout du scanner abdominal injecté. Parfois, une radiographie de l’aorte sera nécessaire en injectant directement dans l’aorte un produit de contraste (aortographie). Elle est destinée à préciser l'extension de la poche de l’anévrysme: en haut vers les artères rénales, et en bas vers la bifurcation aortique ou même les artères iliaques. Ces 2 notions sont fondamentales pour la stratégie thérapeutique.

L'artériographie consiste à réaliser une radiographie de l’aorte après y avoir injecté un produit de contraste opaque aux rayons X. Cet examen nécessite la ponction d’une artère palpable, comme l’artère du pli de l’aine (artère fémorale), et l’introduction d’un tuyau qui permettra l’injection de produit radio-opaque. Au moment de l’injection de ce produit dans l’aorte, des radiographies sont effectuées.

Les limites de l'examen sont:

- la taille réelle de l’anévrysme, du fait de l’existence fréquente d’un caillot dans la paroi de l’artère ;
- la mauvaise injection des artères iliaques (artères du bassin) du fait de la dilution du produit dans le volume anévrysmal.

2 - Le bilan général: le bilan des autres vaisseaux

Le patient atteint d'un anévrysme de l'aorte abdominale est un polyartériel: il est hypertendu dans 40% des cas, il est porteur d'une atteintes des artères du cœur (artères coronaires) patente ou latente dans 50% des cas, et enfin, un athérome des artères du cou (carotides), une atteinte des artères des membres inférieurs ou une insuffisance rénale chronique sont fréquemment retrouvées.

Le bilan général comprend donc :

- La réalisation d’une échographie-doppler des troncs supra-aortique (artères du cou), des artères iliaques (artères du bassin) et des membres inférieurs ;

- un bilan rénal avec une prise de sang comprenant le dosage de l’urée et de la créatinine et un examen radiologique appelé urographie intra-veineuse (UIV). Néanmoins, ce dernier examen n’est pas toujours réalisé ;

- un bilan cardiaque variable comprenant selon le cas et la symptomatologie présentée par le patient: électrocardiogramme, scintigraphie du cœur et parfois visualisation des artères du cœur (coronarographie) ;

Une exploration « fonctionnelle » du cœur est indispensable, afin de rechercher une maladie des artères du coeur. Dans ce cadre, une épreuve d’effort, une échographie de stress (à la dobutamine ou lors d’un effort physique) ou une scintigraphie myocardique sera réalisée dans le cadre de cette exploration.


Dernière modification de cette fiche : 20/12/2013


Publicité
 
  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir sans régime.

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      © 2000 - 2016 Viviali    Contact